La Basilicate - Passeggiate - Randonner hors des sentiers battus

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La Basilicate

Nos randonnées

La Basilicate est l’une des régions les plus petites d’Italie, imbriquée entre la Calabre au sud, la Campanie à l’ouest et les Pouilles à l’est. Les Apennins de Lucanie la traversent du nord au sud, montagnes calcaires ne dépassant pas 2000 mètres d’altitude et séparant de nombreuses vallées. Ses fleuves les plus importants, le Sinni, l’Agri, le Basento et le Bradano, descendent tous vers la mer Ionienne. 
 
 
 
Hormis la zone très boisée du Vulture, au nord, et une plaine maraîchère Metaponte à l’est, la Basilicate est une terre montagneuse aride formant au centre les Dolomites de Lucanie. Le littoral tyrrhénien est rocheux et escarpé, tandis qu’à l’est la mer Ionienne baigne une bande côtière d’environ 40 kilomètres où se trouvent de nombreuses stations balnéaires. 
Emanuele Pisarra
 
Au pays de Carlo Levi
La Basilicate est caractérisée par des sols calcaires pauvres et un climat méditerranéen très sec en été. Cette région à l’environnement intact de toute pollution a été pendant longtemps dépourvue de voies de communication routières. Ce sont cet isolement et les rudes conditions de vie des habitants d'autrefois qui ont inspiré l'écrivain italien Carlo Levi dans son roman Cristo si è fermato a Eboli. Classée au patrimoine de l’UNESCO, Matera est unique au monde pour ses nombreuses églises rupestres et ses maisons troglodytes.
 
 
Un peu d'histoire
L’histoire et la culture de la Basilicate ont des origines très anciennes : sites paléolithiques près de Venosa, peintures rupestres mésolithiques à Toppa Li Sassi, près de Filiano (Potenza), tombes et habitations néolithiques autour de Matera. Les civilisations grecques et romaines ont laissé de nombreuses traces. Entre le VIIème et le XIème siècles s’affirme l’ordre monastique de Saint-Basile qui donne vie à une singulière forme d’art très liée aux caractéristiques du sol et du paysage, le "laure basilien". Il s’agit de cénobies et d’églises rupestres dont les parois sont décorées de fresques. Enfin, les Normands et les Souabes, puis les Angevins, ont laissé de nombreux édifices religieux de style roman et gothique-renaissance, et une architecture militaire dont les châteaux de Melfi, Castel Lagopesole et Miglionico sont les plus beaux fleurons.
 
 
 
Mais la Basilicate n’est pas seulement cela. Elle a toujours été un creuset d’histoires, de peuples et d’événements qui ne l’ont modifiée que superficiellement. Elle a pu ainsi conserver sa propre identité grâce à ses traditions, ses fêtes religieuses et rituels populaires, ses paysages, son habitat, son histoire et ses bourgs qui en font un véritable écrin riche de "joyaux" que peu de gens connaissent. C’est la terre des Lucaniens, mais aussi celle des Basilischi, nom générique donné à la cinquième mafia italienne. C’est aussi une région authentique dont l’hospitalité simple et sincère de la population et l’excellente cuisine ne manqueront pas de vous étonner.   

> Basilicate - Programme de la semaine                                                                            
> Agenda des randonnées en Italie 2018                                                                             


 
Retourner au contenu | Retourner au menu