La Campanie - Passeggiate - Randonner hors des sentiers battus

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La Campanie

Nos randonnées

La Campanie s'étend à l'ouest de la chaîne des Apennins, depuis le Garigliano, au nord, jusqu'au golfe de Policastro, au sud. Ses terres fertiles entourent le Golfe de Naples. Les cultures de tabac, de tomates et de céréales alternent avec les vignobles et les champs d'oliviers, d'orangers et surtout de citronniers. La région vit sous la menace permanente du Vésuve, toujours en activité. 
 
Un peu d'histoire
A l'époque romaine, la Campanie est associée au Latium (Ier siècle av. J.-C.), puis érigée en province à part entière au début du IVème siècle, pour ensuite passer sous domination successivement ostrogothique, byzantine puis lombarde. Elle est ensuite morcelée en principautés et cités indépendantes que les rois normands de Sicile intègrent au royaume de Sicile à partir du XIème siècle. Elle retrouve une certaine indépendance après la révolte des "Vêpres siciliennes" (1282) qui inaugure deux royaumes de Sicile, l'un installé à Palerme et l'autre à Naples. Une première réunification intervient en 1442 dans le royaume des Deux-Siciles, qui va donner suite à la domination aragonaise puis espagnole à partir du XVIème siècle. La défaite napoléonienne marquera la fin de toute domination non italienne sur la Campanie. La région sera rattachée au nouveau royaume d'Italie en 1861 en même temps que le reste du royaume des Deux-Siciles.
La baie de Naples et le Vésuve ont inspiré de nombreux peintres et écrivains. En témoignent les nombreuses scènes de la mythologie grecque sur fond d'activité volcanique. Le poète Virgile passe les dernières années de sa vie à Naples où il rédige les Géorgiques et l'Enéide. Dix siècles plus tard, les artistes voyageurs faisant le Grand Tour ne manqueront pas de séjourner à Naples et en Campanie. Cette fascination pour l'Italie méridionale sera reprise au XXème siècle par l'écrivain français Dominique Fernandez. 

 
Deux randonnées sont proposées dans cette région :

LE CILENTO ET VALLO DI DIANO
Etendu sur environ 180 hectares, le Cilento culmine à près de 1900 mètres (Monts Cervati). Ses paysages, caractérisés par un abondant réseau karstique sous-terrain, frappent par leur contraste. Le long de la mer Tyrrhénienne, la côte est très découpée et creusée de multiples grottes et de gouffres, alors que l'intérieur est constitué de plateaux de dolines dotés d'une faune et d'une flore très riches (nombreuses variétés d’orchidées notamment). Une visite de Paestum, cité antique toute proche, est comprise dans la randonnée.

LA CÔTE AMALFITAINE : LES MONTS LATTARI ET CAPRI
Au sud-est de la presqu'île de Sorrente, sur la mer Tyrrhénienne, dans la province de Salerne, la côte amalfitaine s'étend de Positano, à l'ouest, à Vietri sul Mare, à l'est, sur environ 25 kilomètres de littoral le long du golfe de Salerne. Tirant son nom de la ville d'Amalfi, cœur géographique et historique de la côte, elle est connue dans le monde entier pour son relief rocheux très accidenté, la beauté et la grande diversité de ses paysages, ainsi que pour ses villages pittoresques. 

> Agenda des randonnées en Italie 2018                                                                                                                          


 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu